Categories

N’IMPORT NAWAK : un perleur pas comme les autres

 
N’IMPORT NAWAK : un perleur pas comme les autres

 
Stéphane, alias N’import Nawak, nous livre ses secrets de perleur ! Tombé dans la boite de perles et la pâte FIMO, il y a quelques années, le virus ne l’a plus quitté ! Addict des perles en verre, il créé ses bijoux au grès de son imagination et de ses idées pour le plus grand plaisir de ses clientes. Vous pourrez retrouver ses boucles d’oreilles, bracelets, colliers, et pendentifs aux couleurs chatoyantes, sur sa boutique en ligne, mais aussi le rencontrer sur les marchés de la région gardoise. Et pour E-perle, il a accepté de se prêter au jeu des questions-réponses !

● C’est plutôt rare d’avoir un homme dans la création de bijoux fantaisie, avez-vous rencontré des difficultés à vous faire accepter dans le « milieu » parce que vous êtes un homme ?

Je trouve votre question bizarre. Pourquoi faudrait-il qu’il y ait un « milieu » dans telle ou telle spécialité ? Il y a énormément de femmes qui occupent un métier d’homme et pourtant elles le font bien ! Pourquoi ? Parce qu’elles sont passionnées par ce qu’elles font. Mais pour répondre à votre question, je n’ai aucun problème avec les femmes lorsqu’elles regardent et achètent mes bijoux. Certaines sont surprises, d’autres admiratives. Peut être approuvent elles la part de féminité qui sommeille en moi.

● Vous vendez vos créations sur votre boutique en ligne, avez-vous une boutique physique ?

Non je n’ai pas de boutique ouverte au public mais vous pouvez retrouver toutes mes créations sur mon site internet ici 

● Où peut-on vous rencontrer ?

On peut sur RDV, venir à mon domicile pour discuter autour d’un café du projet ou idée que peuvent avoir les clients. Sur les marchés, les foires expo, des partenariats avec des boutiques ? Je fais des marchés de créateurs, des marchés de noël, des journées CE entreprises, des manifestations pour certaines associations, etc En projet un partenariat avec un institut de beauté (coiffure – soins – manucure – etc.)
 

● Pourquoi ce nom "N’ IMPORT NAWAK" qui n’a rien à voir avec les perles ou la création de bijoux fantaisie ?

(Rires) Lorsque j’ai créé ma micro entreprise, en formation par la chambre des métiers, notre prof nous conseillait de trouver un nom original et accrocheur pour notre société. Le soir en rentrant des cours, j’envoie un sms à tout mon entourage (amis – famille – etc.) pour qu’ils m’aident à trouver le nom de ma société. Ayant des amis à l’imagination débordante, vous imaginez le nombre de propositions farfelues que j’ai pu avoir. En lisant mes sms, je souriais, ouvrais grand les yeux de stupeur, secouais la tête, refusais tel ou tel nom, et d’un coup j’ai dis haut et fort : Hey les gens c’est n’import nawak vos propositions ! N’import nawak pour ceux qui ne savent pas se traduit par : n’importe quoi ! Et voilà, le nom de ma boutique était né ! Merci les amis d’avoir écrit n’importe quoi dans vos réponses ! lol

● D’où vous vient votre passion des perles ?

De ma petite « mounette » . Ma maman a eu envie a presque 80 ans, de s’initier au tissage de perles car elle voyait sur internet des bracelets qui lui faisaient envie. Nous sommes allés chez un fournisseur de produits pour les loisirs créatifs et on a acheté du matériel pour qu’elle puisse commencer son envie de bidouiller des bracelets. Et en la regardant faire, l’envie de me faire mes propres bijoux a commencé à germer dans ma tête.

● D’où vous vient votre inspiration pour vos créations ?

Je ne vais pas vous mentir, au début j’ai bêtement copié certains modèles qui me plaisaient pour m’entrainer. Et au fur et à mesure de ma progression dans le tissage, je m’inspirais de telle ou telle forme. J’en suis arrivé à imaginer mes propres modèles selon les perles que j’utilise.

● Vous êtes plutôt métier à tisser ou fil et aiguille ?

Le métier à tisser est un excellent outil d’apprentissage. Et il existe des modèles magnifiques à réaliser. Le bémol que je mettrais au métier à tisser c’est le rendu au toucher du bijou. Mais lorsqu’on atteint un certain niveau, on finit par s’ennuyer au métier à tisser car c’est répétitif, et on passe au fil et à l’aiguille où les possibilités sont infinies.

● Quelles sont les perles que vous préférez travailler ?

Ah ! Question cruelle ! Je n’aime pas travailler avec des perles « classiques », j’aime les formes, les assemblages, les délires que l’on peut faire. Vous comprendrez que les perles rondes toutes simples, ne font pas partie de mon atelier ! J’aime beaucoup les perles en provenance de la république tchèque par leurs formes variées, couleurs, etc. Je ne travaille qu’avec des perles en verre qui rendent les bijoux très légers malgré certains modèles qui peuvent paraître énormes.

● Quel est votre rituel de perlage ?

Je vais dans ma « chambre-atelier » je me mets à mon bureau devant les centaines de boîtes de perles et je commence à imaginer que telle perle peut aller avec telle autre. Lorsque j’ai réuni le matériel nécessaire, je pars dans mon salon, m’installe sur le canapé, sors mon tapis de perlage, branche la musique et je commence à bosser…

● Votre organisation dans vos boîtes de perles ?

Le bazar ! Y’en a partout ! lol

● A quel moment préférez-vous perler ?

En général l’après midi, mais me prendrez vous pour un fou si je vous dis qu’il m’arrive de me lever en pleine nuit pour essayer un « truc » auquel je viens de penser en rêve ? C’est grave docteur ?

● Combien de temps passez-vous à perler ?

Je n’ai pas de limites, je peux commencer à 14h et lever les yeux et m’apercevoir qu’il est déjà 2h du mat… Ou ne pas perler pendant quelques jours car l’inspiration ne vient pas

● Vous êtes plutôt diagramme sur logiciel de perlage ou feuille et crayon ?

Feuilles et crayon (rarement) ou aucun des 2

● Vous vous laissez inspirer au fur et à mesure de votre création ? vous perlez en direct sans filet ?

Souvent sans filet. Je gâche énormément de fil car les essais ne me plaisent pas forcément

● Quels sont vos couleurs préférées ?

Il existe tellement de couleurs variées ! Etant un homme, je vais bannir plutôt le rose et les couleurs pastel, mais j’en fais car il en faut pour tous les goûts. J’adore les perles ayant des mélanges de couleurs du style « travertin » ou « picasso »

● Vos motifs préférés ?

Il faut qu’un bijou soit « fou », vous avez cette chance mesdames, de pouvoir vous habiller selon vos humeurs : classique, extravagante, sportive, etc.… Du coup, j’aime particulièrement ce qui n’est pas régulier.

Je m’explique :
Prenons le cas d’un bracelet en tissage peyote avec des miyuki 11/0. Je vois plutôt un motif avec des figures géométriques, mais qui ne soient pas les mêmes sur l’ensemble du bracelet. Ne pas répéter plusieurs fois le même motif afin que l’œil soit surpris tout au long de la vision de l’ensemble du bijou.

● Quels sont vos conseils pour celles et ceux qui se lancent dans le perlage ?

Attention car c’est un loisir qui devient une drogue ! Plus on arrive à faire certaines choses, plus les mains vous démangent pour créer autre chose. Mais ... Éclatez-vous ! Faites-vous plaisir ! Osez car vous le pouvez !